Présentation générale du cours

 

Le développement de l’aquaculture dans la sous-région centre africaine repose essentiellement sur certaines espèces telles que le Tilapia (Oreochromis niloticus), la carpe (Cyprinus carpio) et les poissons chats (Clarias gariepinus et Heterobranchus longifilis) (Omitogun et al, 2010). Parmi ces espèces cultivées, le clariidae C. gariepinus est une espèce
 très rustique qui résiste aux maladies, à la pollution et aux mauvaises qualités
d’eau (Micha 1993, Legendre 1983). L’alimentation représente une part importante du coût de
production des poissons (Azaza et al, 2006). De ce fait, la réduction des charges liées à
l'alimentation, et par conséquent la diminution du coût total de production des poissons est
l'une des priorités en aquaculture (Watanabe, 2002).
L'intégration agriculture-aquaculture à petite échelle offre une possibilité de développement agricole durable. La diversification résultant de l'intégration des animaux domestiques et poissons stabilise la production et améliore l'utilisation des ressources et la préservation de l'environnement. L'instabilité des marchés et du climat est contrebalancée par une vaste gamme d'activités. Dans l'agriculture intégrée, les déchets produits par une activité sont utilisés comme intrants pour une autre activité, optimisant ainsi l'utilisation des ressources et diminuant la pollution. La stabilité de nombreux habitats divers favorise la diversité des ressources génétiques et la survie d'insectes et d'autres animaux sauvages favorables à l'environnement. L'intégration élevage domestique-aquaculture offre des avantages particuliers qui vont bien au-delà du rôle qu'elle joue dans le recyclage des déchets. Les poissons peuvent convertir efficacement en protéines de grande valeur des aliments de catégorie inférieure et des déchets.

               A la fin de cet enseignement, l’étudiant se sera enrichi de la terminologie spécifique au domaine des systèmes intégrés. Il sera capable d’utiliser les techniques mises au point dans le domaine de l’aquaculture intégrée à l’élevage domestique.

Ce cours fait suite au système intégré I et II, et permettra de mieux comprendre les systèmes de production aquacole intégrés aux animaux domestiques.

               Ce cours comprend 5 chapitres. Le premier, deuxième, troisième et quatrième chapitres font l’objet de quelques rappels sur les techniques de production de quelques monogastriques (Volaille, lapin et porc). Le Cinquième chapitre traite de l’intégration des monogastriques aux poissons.

Les méthodes d’enseignement utilisées sont les présentiels obligatoires comprenant les CM, TD, TP et TPE

OBJECTIFS DU COURS:

Au terme du cours, l’étudiant sera capable de :

- Concevoir et mettre en place les unités de production animaux domestiques-poissons ;

- Comprendre les conditions de réussite d’une aquaculture intégrée aux productions animales

- Développer des habiletés techniques et méthodologiques en production aquacole intégrée aux animaux domestiques